Drop Circles, l'alchimie dubstep/breakdance signée Loan

Après une petite absence, le blog est de retour pour vous présenter un sympathique projet : "Drop Circles", une création mêlant dubstep et breakdance, initiée par la productrice Loan. Envoûtée par les performances du danseur Yaman Okur, elle s'inspire de sa "water dance" pour composer six morceaux glitch dubstep, qui formeront finalement un EP, Drop Circles, sorti fin mars chez I.O.T. Records et disponible sur toutes les bonnes plateformes (Beatport, iTunes, etc.). Il est en pré-écoute sur un site dédié. Un clip, réalisé par Jérémy Frey, rend compte du travail d'alchimiste mené par Loan.


Lire la suite sur Dubstep in France !

Dirty Dancin’ Party à Toulouse : un anniversaire réussi... sans dubstep


Samedi 10 mars, les soirées Dirty Dancin’ Party ont fêté leurs cinq ans d’existence dans une des plus prestigieuses salles d’Europe : le Bikini, à Toulouse. Créées en janvier 2007 par le Dj toulousain Sks, elles ont pour objectif de diffuser les sons underground UK (de la drum’n’bass au hip hop en passant par le dubstep). Le cinquième anniversaire n'a pas pu, lui, être aussi représentatif que prévu.


Le programme était pourtant impeccable : Ed Rush & Optical (UK), Delta Heavy (UK), Funtcase (UK), Vandal Crew (FR) composé de Sks, Peyo, Skank, Yobject et Stunts. Mais les junglists venus en masse fêter cet anniversaire ont appris dès le début de la soirée l’absence de Funtcase. En effet, l’Anglais, membre du label Circus et seul artiste dubstep de la soirée, a été victime d’un problème de passeport… Les organisateurs avaient ainsi prévu en remplacement un avion pour Roksonix (UK), qui l’a malheureusement raté… Annulation imprévue qui fut bien compensée par la qualité du son : la Dirty Dancin’ s’est vue teintée 100 % drum’n’bass, et ce pour le plus grand plaisir des amateurs du genre ! 


Ce cinquième anniversaire aura été une belle réussite, autant pour les organisateurs, le public que les artistes. Warm-up des toulousains efficace, suivi de Delta Heavy qui a offert un set varié. Ed Rush & Optical ont ensuite totalement scotché le public. Mention spéciale pour Ed Rush, dont le set a fait vibrer la foule. Sks, organisateur de A à Z de ces soirées, l'a confirmé à l'issue de la soirée : cette performance fait partie de celles qui auront le plus marqué les Dirty Dancin’. Pour agrémenter cette soirée riche en émotions : lâcher de ballons, distribution de tee-shirts et vinyles… Encore bon anniversaire à la Dirty Dancin’ et rendez-vous le 23 juin prochain avec Netsky et Break !

Lire la suite sur Dubstep in France !

'Whatever Works', l'EP prometteur de Mateba

Autant être direct : ceci est un gros coup de coeur ! Troisième sortie du label lyonnais Totaal Dubz,  le premier EP de MatebaWhatever Works, visite des contrées rarement explorées de ce côté-ci de la Manche : un dubstep deep et sombre, que l'artiste londonienne Nanci Correia compare à juste titre à Kryptic Minds.

Sous influence future garage, Mateba fait cohabiter sub-bass et nappes ambient dans un univers qu'on pourrait presque qualifier de post-urbain, en tout cas fantasmagorique. Sur Raindrops, il est secondé par un autre Montpelliérain et pas des moindres : Habstrakt.

Cet EP est disponible depuis le 29 février.


Lire la suite sur Dubstep in France !

Ministre X : la rencontre de la soul et de la bass music

Jonathan Chaoul est le co-fondateur du label parisien ClekClekBoom Recordings, lequel est connu notamment pour ses "Boomcasts", des mixes de 90 minutes orientés house et bass music. Mais il officie également en tant que producteur sous le nom Ministre X. Son premier EP, Subtitle Of Life, est aujourd'hui disponible sur le site du label et est d'ores et déjà dans les bestsellers dubstep de Boomkat.
Lorgnant vers le R'n'B, il comprend deux versions de Calling Me, un morceau bass plutôt club, featuring la séduisante voix de Sana. Just To Please est son pendant hypersensible, chanson à la  fois pop et cold, interprétée par Romy sur un matelas downtempo. Des extraits des deux tracks ont été mis bout à bout sur Soundcloud.
 

Lire la suite sur Dubstep in France !

Tambour Battant / Niveau Zero : une collaboration bienvenue

La France n'a plus, depuis longtemps, à rougir de ses représentants en bass music. Vaillants sur tous les fronts, ils rivalisent avec les plus grosses pointures mondiales. Mais quand nos héros nationaux font cause commune, il faut se mettre à l'abri ! La nouvelle bombe s'appelle Quicka. Les coupables : Tambour Battant, Niveau Zero et le label Château Bruyant.


L'attentat sonore ne s'arrête pas au morceau original, puisque l'EP du même nom, aux accents tropical bass et moombahton, est richement doté en puissants remixes, The Un1k et MC2, notamment, ne lâchant pas la pression. Le casting et les tracks de qualité valent à ce Quicka Remixes la 25e place des ventes dubstep sur Beatport actuellement. En voici des extraits :


Lire la suite sur Dubstep in France !

"C'est quoi un dubstep ?"

Vous connaissez peut-être Comment devenir un ninja gratuitement, ce site qui compile les requêtes les plus insolites tapées dans Google. Le magazine VoxPop a récemment publié un top 10 des recherches menant vers son site. En farfouillant dans l'outil d'analyse de Dubstep in France, j'ai à mon tour sélectionné une quinzaine de recherches dont certaines prêtent à sourire. Allez, les voici, juste pour le fun !

c'est quoi un dubstep

dubstep qu'est-ce que le woddle ?

ecouter dubstep est un peche?

le dubstep qui pete la tete

mon ami google je veux faire du dubstep

prononcer hyph mngo

trop belle dub step

du dubstep sur scene son avec la bouche

dubstep avec son d'ovni

dubstep en fumant

dubstep gras artiste

dubstep interdit en france

combien de basse differente comporte une chanson dubstep

en combien d'année obtenir un bon niveau de dubstep

je cherche une chanson de tambour battant c'est un remix de la chanson i love you so - cassius



Lire la suite sur Dubstep in France !

Le dubstep japonais s'invite chez 7even

Expatriés aux Japon, 7even Recordings, label pionnier du dubstep en France, et son boss Greg G ont logiquement les yeux fixés sur la production dubstep nippone. Après avoir signé ENA en octobre dernier, la maison de disques accueille Makoto, un producteur pas vraiment né de la dernière pluie puisqu'il a déjà sorti une flopée de singles et d'albums, en particulier sur le label Good Looking Records d'une légende de la drum'n'bass, LTJ Bukem.

Sur son premier 12" pour 7even, Makoto adopte un son plus house/breakstep. Les basses, rampantes, frissonnent, pour un résultat ultra groovy. Les deux morceaux sont en preview ici :


Lire la suite sur Dubstep in France !

Avec 'Drifting Away', Turnsteak est à point


Déjà auteurs d'une poignée d'EPs, les petits gars de Turnsteak n'ont pas attendu pour faire parler d'eux : championnat de France IDA de scratch music, tournée au Japon, passage au Dôme de Brighton, programmation au Printemps de Bourges... Leurs faits d'armes sont nombreux.

Cela tient notamment au fait que leur musique est par essence indéfinissable, loin des canons actuels du dubstep, même si elle ne s'écarte pas du genre du seul point de vue rythmique. Inspiré par Aphex Twin ou encore Flying Lotus, ce groupe préfère agrémenter ses compositions de glitch et de sons 8-bit.

Leur dernier EP, Drifting Away, qui sort le 17 février chez ITD Records, en témoigne encore. Seul titre chanté du lot, Kids Want To Fuck sonne comme l'hymne caractéristique d'une génération dubstep parfaitement débridée. Vous pouvez le télécharger juste là : 



D'autres morceaux sont plus cérébraux, à l'instar d'Engrenage, qui clôt le maxi : 


Engrenage from Lico on Vimeo.

Lire la suite sur Dubstep in France !

Soirée "Dub to Dubstep" à Toulouse, le 3 mars

Les associations L’Appareil Tropical et la WahWah invitent les Toulousains à découvrir le fruit de leur deuxième collaboration : la soirée "Qui est à L’Appareil Tropical ? 2ème rappel, Dub to Dubstep". Elle aura lieu le samedi 3 mars, à 20 heures, à la salle du Cap au sein de l’Université Paul-Sabatier, à Toulouse. Les amateurs de dub trouveront le lineup alléchant : Bustic Plaster, Teldem Com'Unity et Silent Frequencies. Le tarif est très modique : 5 €.


Bustic Plaster (Dub / Electronic / Trip Hop - Toulouse)
"Nouveau projet tout frais tout neuf électro-dub-hip-hop-alternatif qui ne demande qu'à venir enflammer les dancefloors. Où tu veux et quand tu veux!!! Ces trois affreux se livrent à des expérimentations sonores à base de samples, de bruitages ainsi que de sons naturels transformés en boite à rythme."

Teldem Com’Unity (Dub Electro - Dijon)
"Une base rythmique à la jamaïcaine, des skanks à l'anglaise, un chant et des machines à l'américaine, TelDem Com'unity est bien un groupe de Dub français travaillant aux portes de l'Europe sous l'influence outre-atlantique des racines du genre. Six années d'existence à peaufiner un Dub hybride ont su forger une identité atypique à ce groupe, fort d'une expérience scénique qui a depuis longtemps fait ses preuves."

Silent Frequencies (Dubstep / Breakbeat / HipHop / D&B - Montpellier)
"Originaire de Montpellier et fondé en 2009, Silent Frequencies regroupe deux amis musiciens et producteurs passionnés de sons breakés et syncopés. Reggae, Ragga, Dub, Hip Hop, World Music sont les diverses influences qui fusionnent habilement dans des titres débridés mais limpides, sur une base dubstep à la fois dancefloor et mentale."

Move Your Fingers (Vj et musicien de l'image - Toulouse)
"Move Your Fingers est un collectif artistique français basé sur Toulouse rassemblant artistes visuels, graphistes, motion designers, techniciens et sound designers. Les artistes du collectif créent et proposent des per- formances audiovisuelles, explorant le champ de la prestation vidéo à grande échelle, du mapping vidéo monumental, de l'installation interactive et de la scénographie."

La première édition, qui s'était déroulée en février 2011, avait réuni plus de 500 personnes.


Lire la suite sur Dubstep in France !

Zeds Dead reremixe Divine de Sébastien Tellier [téléchargement]

Pas de dubstep français aujourd’hui, mais le morceau pop d’un Français remixé par un autre Français lui-même remixé par les Canadiens de Zeds Dead ! Le premier Français, c’est Sébastien Tellier, dont le très attendu quatrième album, My God Is Blue, sortira en mars prochain. La doublette de Toronto s’en prend ici à un remix de son Divine, réalisé en 2008 par le producteur lyonnais Franck Rivoire, aka Danger. Pour mémoire, le single de l’album Sexuality avait représenté la France à l’Eurovision la même année.


Avec le travail de Zeds Dead, le morceau original est transfiguré, méconnaissable. Ce “reremix” devient de plus en plus lourd à mesure que le morceau avance, un suspens bien maîtrisé et donc vrai bonheur pour les oreilles. Le mp3 est disponible en téléchargement sur le Soundcloud du duo et sur Dubstep in France. 

Rappelons que Zeds Dead a sorti son Adrenaline EP en janvier.


Lire la suite sur Dubstep in France !